Investir en outre-mer : les règles clés

Investir en outre-mer : les règles clés

Bon nombre de contribuables français optent pour les départements d'outre-mer dans le cadre d'investissements importants. Que ce soit dans l'immobilier ou dans l'énergie nouvelle, les territoires d'outre-mer offrent différents avantages aux investisseurs. Comme dans tout pays, investir en outre-mer implique quelques règles clés à respecter. Mais quelles sont-elles ?

Les règles à respecter en amont

Pour investir dans les différentes zones d'outre-mer, il y a quelques règles clés à respecter. Par exemple, il convient de faire un point sur la situation financière de l'investisseur. Il s'agit d'analyser sa situation fiscale conformément aux objectifs de l'investissement, que ce soit dans la pierre ou dans d'autres secteurs porteurs. Cette étape est importante puisqu'elle permet de voir quels sont les investissements qui rapportent et qui donnent droit à des avantages fiscaux.

Dans cette perspective, il est essentiel de calculer le poids de l'impôt sur toute la durée de l'investissement, de manière à anticiper les évolutions. Dans cette première étape, il est aussi judicieux d'analyser sa capacité d'épargne puisque celle-ci est en général en fonction des revenus de l'investisseur. Il est crucial de choisir parmi les différents moyens de financements, entre les crédits bancaires et l'apport personnel. C'est le moment de voir les investissements rentables sur le court, le moyen ainsi que le long terme afin de se projeter facilement sur l'avenir.

Voir les différents avantages

Avant d'investir dans les territoires d'outre-mer, il est conseillé de voir les investissements qui sont assortis d'avantages fiscaux. En effet, les autorités compétentes ont mis en place des dispositifs pour attirer les investisseurs dans les DOM-TOM pour promouvoir le développement de ces régions. L'investissement immobilier est encadré par des lois comme la loi Pinel ou encore la loi Girardin. Ces lois encouragent l'investissement dans la pierre au profit d'une défiscalisation intéressante pour les contribuables de la France métropolitaine.

La loi Pinel encourage l'investissement locatif d'immobilier en mettant à la clé une forte réduction fiscale. Si l'investisseur loue son bien immobilier sur six ans, il pourrait bénéficier d'une réduction fiscale sur le revenu de 12%. En revanche, s'il opte pour une durée locative de neuf ans, il profite d'une défiscalisation de l'ordre de 18%. S'il choisit de le louer sur une période de 12 ans, son taux de défiscalisation est de 21%.

Analyser l'incitation fiscale

Analyser l'incitation fiscale autour d'un investissement donné constitue la règle clé n°1 quand on souhaite investir dans les DOM-TOM. La loi Girardin 2019 favorise, pour illustration, l'investissement dans 4 domaines bien précis : l'environnement, l'industrie, le social et l'entreprise. L'un des volets les plus connus est la loi Girardin Industriel qui permet aux contribuables de bénéficier d'avantages fiscaux s'ils financent la location de matériels à des entrepreneurs.

Cette loi incite de même à la location de bien servant à un logement social avec une défiscalisation également à la clé. Pour aider les investisseurs dans cette voie, il existe des structures comme ECOFIP qui montent des financements de défiscalisation. L'entreprise ECOFIP vous accompagne pour que vous puissiez bénéficier d'une défiscalisation par le billais de la loi Girardin dans les 8 territoires des DOM-TOM.